UA-75278636-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2014

LE PRINTEMPS DE TES YEUX

 

 

J’éprouve des vertiges.

Pourtant, mes émotions sont en plein éveil.  

Ô mon Amour, je manque de sommeil.

Hélas, les docteurs qui m’ont ausculté me négligent….

 

Le Bonheur est un beau paysage. 

Ma maladie demeurera une étrange équation.   

Sont restées sans réponse mes questions.

Mais d’une force intérieure me revient le courage….

 

Je me mets à chanter avec le vent.  

Mon Amour, j’adore ô combien les faces à face.    

Mais ces docteurs me font la grimace.

Entre nous, je trouve que ça n’a vraiment rien d’exaltant….

 

Le Bonheur est une Lumière.  

J’affirme que la compassion en est une autre.   

Le temps se doit de régler sa montre.

Mais des larmes d’oiseaux, je vois naître une rivière….

 

L’hiver se montre chaleureux.  

Je crois au temps qui est fait pour s’aimer.    

À jamais, l’amour restera ma priorité.

Je pense que la lumière du jour me fait des aveux….

 

Ma maladie est une équation.  

Il faut souvent savoir se remettre en cause.     

Je crois que veulent chanter les roses.

Ô combien sont devenues fantaisistes les saisons !

 

Je suis resté magnanime. 

Les larmes de mon âme sont musiciennes.   

Que l’azur d’aimer, lui, ne s’abstienne.

Ô mon Amour, le printemps de tes yeux me réanime….

 

Jacques 

 

 

21:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

que d'amour dans ton texte mon grand
j'adore
continues à écrire tes ressentis,,,,,
gros bisous tendresse

Écrit par : christiane | 07/09/2014

Les commentaires sont fermés.