UA-75278636-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2014

LES ENJEUX DU JOUR

 

Veut me tuer l’indomptable.

Les docteurs le surnomment la maladie.

Elle sait bien qu’elle me détruit.

 Cependant, j’avoue que je veux croire aux fables….


 

LES ENJEUX DU JOUR

 

 

Les roses vivent en harmonie.  

Je veux décrypter le message qu’elles m’envoient.

Les champs en jachère sont aux abois.

Et pourtant, la Lumière qui se met à chanter, je ne la renie.

 

Sans rien dire, elle habille mon âme.  

Dans son orbite, ma conscience se réveille.

L’équation qu’est la maladie me harcèle.

Sans énigme, je veux que ma colère s’enflamme.

 

Se loge en mon cœur l’amour.

Que la Lumière m’ouvre alors ses horizons.

Ne pourrai-je résoudre cette équation ?

Me voyant, un docteur me tient un curieux discours.

 

J’entends la maladie qui rigole. 

C’est une garce qui n’éprouve aucune compassion.

Je vois renaître ainsi le jardin des émotions.

Elles sont de belles fleurs qui prennent soin de leur corolle.

 

Le vent adore m’écouter.  

Hélas, la maladie me dévore les chairs. 

Sous son emprise, je vis l’enfer.

Pour rétablir l’équilibre, je devais me lâcher.

                                                               

Dans un lit, elle voudrait me voir mort. 

Je lui dis alors qu’elle se mette le doigt dans l’œil.

Viennent apprendre à danser des écureuils.

Et depuis, je veux vivre sans éprouver le moindre remords.

 

Je sais que la maladie me déteste.  

Mais pour détruire toute une vie, elle excelle.

A réellement compris ma colère le ciel.

Que le cauchemar des douleurs déserte notre planète !

 

Mon Amour, tu gères ma vie.  

Pourtant, perlent de mes yeux des pétales.

Je te déroule alors un tapis estival.

Tu sais, de nos élans naît une étoile qui vivra à l’infini.

 

Le Bonheur se vit à l’unisson.   

Je sens les roses qui vont éclore en nos cœurs.

Que puisse s’effacer illico ma rancœur !

Jamais la musique de notre Amour ne sera une équation.

 

De passion, la vie se savoure.

J’ai appris qu’aimer faisait rêver la Lumière.

Au jardin de mes émotions, il y fait clair.

Ô mon bel Amour, je poétise avec les enjeux du jour….

 

 a nuage et soleil.jpg

 

Jacques

 

 

 

17:28 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Que dire de plus
là tu as vraiment tout décrit
puisse un jour cette maladie s'éloigner de toi
courage en attendant, mais je sais que tu es plein d'amour
alors je veux avec toi croire que la maladie tu arriveras à la combattre

bonne soirée et big bisous à vous deux

Écrit par : christiane | 04/11/2014

L AMOUR QUE TU RESSENS RESTERA LE VAINQUEUR DANS CETTE HISTOIRE .....

Écrit par : sylvie | 04/11/2014

Très joli texte Jacques.
Je ne passe pas souvent par manque de temps mais j'aime lire tes proses.
Bonne nuit mon ami.
Gros bisous.

Écrit par : Muriel | 14/11/2014

Les commentaires sont fermés.