UA-75278636-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2014

UN VAILLANT SOLDAT

 

De douleurs, je pleure.   

Les mots injurieux m’assassinent.

Combien l’amour me fascine.

Et je dois retrouver la magie des heures.

 

Depuis, je mets mon âme à nu.    

Ô mon Amour, l’espérance a trouvé son orbite.

Des querelles, je n’en suis point l’arbitre.

Que les nuances du ciel ne soient jamais méconnues !

 

Mon Amour, j’aime t’entendre.  

Crois-tu que nous vivons des instants de grâce ?

Tu le sais, tes sentiments me délassent.

Que d’un parfum de mémoire, ma vie se fasse comprendre !

 

Le Soleil nous lit sa poésie. 

Survivre pour mieux t’aimer, je l’ai décidé.

Ton Amour illumine nos vérités.

Saches que les douleurs n’ont aucune courtoisie.

 

Le chant d’un adieu me fait pleurer. 

Je voudrais franchir les frontières du possible.  

Ton Amour me rend combien invincible.

Chante la Terre Promise, elle me dit de bien l’écouter.

 

Je plonge dans ton cœur.

Me rassurent ainsi tes humeurs félines.

Les fleurs de ton âme sont câlines.

Nous apprécions tous deux la magie des heures. 

 

Docteurs, soulagez-moi.   

Sachez que je ne suis point Superman.

Montrez-vous digne d’un gentleman.

Saviez-vous que la maladie se prend pour une diva ?

 

Faites que se taisent mes douleurs.  

Si cela vous semble impossible, euthanasiez-moi.

Sachez que les querelles font mon désarroi.

Mais je vous en conjure, montrez-moi que vous avez du cœur.

 

Ma vie n’est point une corrida.  

Une étoile nous montre une issue de secours.

Ô mon Amour, la tendresse se savoure.

Et, face à la maladie, je deviendrai un vaillant soldat….

 

 

le temps coeur rouge.jpg

 

Jacques

 

 

 

Commentaires

Tu l'es déjà un vaillant soldat
Espérons qu'en2015 tes souffrances seront moins présentes
et que les chercheurs trouveront des médicaments plus forts
qui pourront calmer mieux tes douleurs
Saches que je prie beaucoup pour cela
D'ailleurs ma neuvaine est terminée et la bougie brûle toujours
cela fait le 11 ème jour et elle n'est pas terminée
à croire que Ste Rita la ralentit comme je voudrais enlever tes
maux
bonne fin de journée et big bisous à vous deux
sublimes comme toujours tes écritures

Écrit par : christiane | 29/12/2014

UN COMMENTAIRE SUR UN TEL TEXTE ME PARAIT INUTILE TANT TON AME EST NUE POUR DE BON..TU N EN PEUX PLUS D AVOIR MAL..... QUE L AMOUR DE TON HOMME TE PORTE ET RALENTISSE LA COURSE DE LA MALADIE.... TU EMPLOIES UN MOT TRES DUR TRES MEDICAL EUTHANASIE....JE REGARDE FRANCOIS ET TOUT SE BOUSCULE.... TA SOUFFRANCE PHYSIQUE EST INTOLERABLE DS CE MONDE DIT MEDECINES POUR CONTREES LES DOULEURS...C EST BIZARRE QUE RIEN NE SOIT FAIT POUR QUE TON ESPRIT RESTE ALERTE MAIS TON CORPS AU REPOS...OUI TA MALADIE COMME TOUTE MALADIE EST UNE DIVA..UNE FILLE DE JOIE NOUS PAYONS CHER LES VRAIS MOMENTS DE BIEN ETRE ....TA POESIE EST DERANGEANTE CAR DOULOUREUSE ELLE RENVOIE AU FRAGILE DE LA VIE...BATS TOI ENCORE S IL TE PLAIT ACCROCHES TOI A LA VOIX DE TON ÉPOUX. BATS TOI JACQUES PAR AMOUR DE CEUX DE CELLES QUI T AIMENT....

Écrit par : berisa | 30/12/2014

Les commentaires sont fermés.