UA-75278636-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2015

AMNÉSIE DANGEREUSE

 

 

Sans danger, je rouvre mes paupières.

Que les pouvoirs des rêves me transportent !

Ô mon Amour, tes sentiments m’escortent.

Mais pourquoi faut-il que ma vie aille de travers ?

 

Me caresse un léger vent frais. 

Il a su comprendre les élans de mon cœur.

La Lumière protège mon Bonheur.

Et pourtant, je marche sans savoir où je vais.

 

Le destin se vêt alors de ses gants.  

Je crois qu’il veut simplement causer avec moi.

Que sa colère renonce à tous ses droits !

Reçois mes baisers de roses, toi, mon Prince charmant.

  

Mon bel Amour, je reste sans voix. 

Tes beaux yeux qui pétillent me font voyager.

Ta confiance me rend ainsi ma dignité.

Mais je sais combien de larmes ont échoué sans toi.

 

Je marche encore sans pouvoir m’arrêter. 

Pourtant, les gens ont déserté les belles avenues.

Et maintenant, j’ignore ce que je suis devenu.

Sous un plafond de nuages, le Soleil se met à briller.

 

Amnésie, tu m’es très dangereuse. 

Et les « si » sont lourds de conséquences.

Notre Bonheur, lui, est sans offense.  

Les raisons de tes yeux qui chantent sont fabuleuses.

 

Chut ! Les arbres se confient entre eux.  

Leurs feuilles embrassent la Terre avant de voyager.

Les parfums d’automne vont nous émerveiller.

Et je pense que pour moi, la Lumière fera des choix judicieux.

 

Chut ! Je confie ces mots à mon destin. 

Solidaires, des colombes me suivent avec sérénité.

Je sais, mes esprits me reviennent avec dextérité.

Ô mon Amour, je ne veux qu’entendre ton cœur musicien.

 

Je me contrefiche des rumeurs.  

Ignorons l’évaporation des promesses médicales !

Fions-nous toujours aux chants des étoiles.

Mais je voudrais que nous dansions au rythme du Bonheur !

 

Perle un souvenir à chaque seconde.

Mon tendre Amour, tu es tout ce dont j’ai besoin.

Au loin, vois-tu cette étoile qui nous soutient ?

Et, sur le refrain d’une chanson, ma mémoire vagabonde.

 

Chante la Lumière qui me rend serein.

Le Soleil est caché sous un rideau de nuages.

    Que la vertu de ces mots soit un voyage !  

  Et longtemps, je marcherai sans jamais en voir la fin. 

 

calme étang et arbre.jpg

 

Jacques

 

 

 

Commentaires

très émouvant comme de coutume ce texte
qui reflète hélas la vérité pure
Tu as en effet énormément de chance d'avoir
ce grand Amour qui t'aide au jour le jour.
Je pense à toi tous les jours que Dieu fait crois-moi
ainsi qu'à ton chéri.
Je sais que tes souffrances sont toujours là, que
malgré cette amputation les douleurs continuent
Courage mon grand, je t'embrasse tendrement ainsi
que ton chéri
vivez heureux les garçons

Écrit par : christiane | 14/09/2015

Les commentaires sont fermés.